3 mythes sur l’engagement

On lit beaucoup de choses sur l’engagement : interagir le plus possible avec eux avec pour objectif de créer une relation

Cet sujet est tiré d’un article publié par la Harvard Business Review « Three Myths about what Customers Want »

Mythe n°1. La plupart des consommateurs veulent entretenir une relation avec votre marque

Dans l’étude faite réalisée les auteurs se sont rendus compte que à peine 23% des consommateurs désiraient avec une relation avec une marque, pour eux une relation est réservée à la famille, aux amis et aux collègues. Les marques n’ont pas à intégrer ce champ, pour 77% d’entre eux leurs réactions est « C’est une marque, pas un membre de ma famille »

Sauf pour un item, avoir des discounts on sait très bien que pour un inventive on serait prêt à tout…

Dès lors ou l’on s’attarde sur les 23% de consommateurs qui eux désirent avoir une relation avec vous il suffit d’arbitrer et de se focaliser sur ses 23%, arrêtez de Carpet Bomber le reste… ou adressez vous d’une autre façon.

Mythe n°2 L’interaction créé la relation

Le fait est que ce n’est pas l’interaction qui construit la relation mais le partage de valeur. Une valeur partagée c’est une croyance que partage à la fois le consommateur et la marque autour d’un brand belief, d’un brand philosophy

Pour 64% des sondés avoir des valeurs partagées est la première raison de relation construite vs 13% pour qui l’interaction est un facteur de création de relation

Mythe n°3 : Plus il y a d’interactions mieux c’est

Faux, il n’existe pas de véritables corrélations entre l’interaction et son entrée dans le tunnel purchase

(intention, achat, réachat, recommandation)

300 mailing, 12 posts sur FB, ne font pas plus engager

Stay tuned pour d’autres informations sur ce sujet par la HBR