L’affaire Pistorius et le journalisme augmenté de l’Equipe

Je ne suis pas lecteur de l’Equipe, l’actualité sportive n’est pas mon fort mais j’aime occasionnellement aller trainer dans les stades. Mais ce que je préfère c’est les documentaires sportifs et sur le coup L’Equipe a très bien fait le job avec la couverture de l’affaire Pistorius

 Mortelle St Valentin, L’équipe revient sur l’affaire Pistorius, le célèbre fait divers du sport mondial ce 18 octobre.

Ce documentaire, augmenté par la technologie comme l’a été Pistorius nous plonge dans ce drame de l’intérieur en nous laissant libre de mener nous même notre propre enquête. Cela ferait presque un spin off du jeu LA Noir.

C’est tout un documentaire enrichi d’informations complémentaires à l’histoire – par exemple dans la 2ème partie du documentaire une image permet d’accéder à des informations supplémentaires sur la violence et l’utilisation des armes à feu (cf image ci dessous)

 Ou encore cette simulation de récupération d’empreintes pour dévoiler de nouveaux résultats

On suis donc l’histoire, ce polar en 5 grandes parties :

  • Intro
  • Un amour presque parfait
  • Oscar : Sa part d’ombre
  • Liberté sous caution
  • Comme un lion en cage

On se laisse étrangement prendre dans la lecture de cette histoire passionnante.

Pour réussir à créer ce genre de documentaires le journal L’Equipe a créé un service « Nouvelles écritures » au sein de la rédaction qui est en charge de l’écriture de ces nouveaux reportages interactifs mis en ligne tous les mois.

Ce nouveau service est composé de deux grands reporters et d’un infographie avec des interventions ponctuelles d’un monteur et d’un développeur sur la production des projets.

Nouveauté encore : L’équipe Explore sonore qui va réaliser des entretiens des plus grands champions.

L’Equipe, comme toutes les rédactions aujourd’hui prennent le virage des nouveaux médias et surtout des nouvelles formes d’écriture. J’avais assisté à une conférence dans laquelle un des journalistes de l’agence Kappa nous avait fait la démonstration de la capacité des journalistes à raconter de belles histoires (que ce soit dans une dimension d’information ou même de communication).

Une production 99% interne : de l’écriture à la conception en passant par la production et le développement le journal a quasiment tout produit en son sein.

Les médias ont cette expertise et L’Equipe nous le prouve dans ce documentaire, qu’une belle histoire dont on peut être l’acteur est le meilleur moyen d’engager son audience et ce même sur un format long.