Démystifions le discours de l’influence des médias sur les jeunes

« La TV est morte les jeunes ne la regardent plus » « Les jeunes ne sont que sur

le net et ne sont influencés que par leurs amis »

On pourrait faire un concours de la plus belle punchline, celle qui vient des consultants et consorts qui défendent leur bout de steak, leur vision 100% communication numérique.

Bon, avouons le on est loin de ça. L’année dernière j’ai eu l’occasion de collaborer à la rédaction d’un livre sur le Brand Content « Les Nouveaux Défis du Brand Content » avec Thomas Jamet et une partie intéressante est la partie distribution média dans laquelle Vincent Balusseau défend une vision de la distribution média dans laquelle les médias traditionnels nous montrent une chose : le moderne n’a pas tué l »ancien.

TNS Sofrès a une étude « Brand Experience Monitor » qui remet en questions 4 idées reçues sur les comportements associés au digital.

  • «Les jeunes sont plus influencés par le digital»
  • «Les jeunes ne sont plus influencés par le paid media»
  • «L’influence du point de vente augmente avec l’âge»
  • «Ce qui compte aujourd’hui c’est de générer du earned media».

Au cliché « Les jeunes ne sont plus influencés par le paid média » on se rend compte que ce comportement est faux et que surtout le paid media représente sur la cible des moins de 25 ans plus de 54% des expériences de marque.

Source : Offremedia